Valérie Trierweiler furieuse s'en prend à son employeur : "Paris Match est un journal de merde !"

Publié le 20 Février 2013

article-0-16985CA0000005DC-408_634x746-copie-4.jpg

 

 

Depuis qu'elle est devenue première dame de France en mai dernier, ses relations avec le journal qui l'emploie, "Paris Match", sont devenues très tendues. Et les choses ne se sont pas arrangées quand cette dernière a écouvert qu'elle faisait la couverture de Paris Match du numéro du 7 février 2013. Sur la Une on y voit la journaliste au bras de son compagnon se promenant en amoureux dans le jardin du Luxembourg. A l'intérieur du magazine, un article de quatre pages est consacré au couple présidentiel.

 

 

 

 

Un article qui a mis en pétard Valérie Trierweiler comme nous l'apprend "Le Canard enchaîné". A la découverte de la couverture, la première dame a pris son téléphone et a incendié la boîte vocale du téléphone portable d'Olivier Royant, le directeur de la rédaction du magazine : "Je viens de découvrir ton journal de merde !", aurait t-n journaliste de Paris Match, Olivier Royant aurait été tés "choqué" en écoutant les messages vocaux de l'épouse de François Hollande : "Si le directeur de la rédaction est habituée aux éruptions de sa salariée de luxe, le coup de canon n'avait encore jamais été aussi puissant", écrit Le Canard enchaîné.