Valérie Trierweiler fait condamner VSD pour avoir publié des photos volées

Publié le 4 Septembre 2012

photos excuses

 

Le magazine VSD vient d'être condamné pour avoir exploité des photos volées de Valérie Trierweiler en maillot de bain au fort de Brégançon. L'hebdomadaire se voit infliger une provision légère de 2.000 euros à valoir sur son préjudice moral au lieu des 30 000 euros réclamés, selon le site LePoint.fr

 

 

La première dame de France a obtenu grain de cause sur deux fondements : le droit à l'image et la préservation de la vie privée. Elle indique qu'elle versera les 2.000 euros à l'association Reporters sans frontières.