The Voice 2 / Jenifer : "J'ai toujours assumé mes choix à 100% mais la critique est douloureuse !"

Publié le 28 Février 2013

http://s.tf1.fr/mmdia/i/76/6/the-voice-2-jenifer-une-experience-artistique-tres-enrichissante-10842766ptltb.jpg

 

 

De retour dans la saison 2 de "The Voice 2", Jenifer est bien partie pour faire remporter cette nouvelle édition à l'un de ses talents. Il faut dire qu'avec la voix d'Olympe, Anthony, Laura ou encore celle de Dièse, l'équipe de Jen vaut de l'or. Forte tête du télé-crochet de TF1, la chanteuse s'est confiée au magazine "Questions de femmes" dans lequel elle est revenue sur les critiques auxquelles elle a fait face lors de la saison dernière : "J'ai toujours assumé mes choix à 100%. Je suis droite dans mes bottes : je sais ne m'être jamais trahie, comme je n'ai jamais trahi ceux qui ont cru en moi. Alors oui, bien sûr, la critique est douloureuse quand elle est méchante et gratuite mais je relativise.", a-t-elle confié avant d'ajouter :  "Il y a des choses tellement plus graves ! Je suis marraine d'une association, Le Refuge. Je préfère m'attarder là-dessus que sur ces choses qui finalement n'ont pas beaucoup d'importance."

 

 

 

Entre "The Voice", la promotion de son nouvel album et sa nouvelle tournée qui est actuellement en pleine préparation, ce sont des journées très chargées qui attendent la belle brune. Mais pour autant, la jeune femme à qu'une priorité, l'éducation de son petit garçon, Aaron : "C'est de l'organisation ! Parfois, je fais en fonction des horaires de l'école. Et parfois, je ne suis pas là quand il rentre le soir, mais c'est plutôt rare. Je m'organise très bien avec son papa (Maxime Nucci) avec qui je communique beaucoup."

 

 

 

De son passage en tant que candidate à la "Star Academy" sur TF1 à son rôle de coach dans "The Voice, la plus belle voix", Jenifer revient ses premiers pas dans le monde du showbiz :  "La Star Ac m'a mis un sacré pied à l'étrier. Ensuite, j'ai beaucoup travaillé. (...) Je souffrais d'un vrai manque de confiance. A 16 ans, je suis montée à Paris pour chanter, mais j'avais été traumatisée par ma participation à Graines de star, sur M6. Je voulais chanter, mais surtout pas être connue ! J'espérais pouvoir en vivre, mais je me contentais des bars ou des restaurants."