Splash / Gégé accusé "d'atteintes sexuelles" : "Cette histoire est un coup monté, elle va s’en mordre les doigts !"

Publié le 2 Mars 2013

http://photo.programme-tv.net/media/cache/width_620px/upload/slideshow/splash-le-grand-plongeon-les-nouvelles-photos-848/splash-preview-30-12028.jpg

 

 

Le quotidien "Le Parisien" le révélait hier, vendredi 1er mars, l'ancien candidat de "Koh-Lanta" et plus récemment de "Splash, le grand plongeon" sur TF1 vient d'être mis en examen pour "atteintes sexuelles". C'est une ancienne stagiaire de son parc animalier pour chats de race, fondé il y a sept ans à Vascœuil (Eure), qu'il accuse d'avoir passé ses mains sur ses fesses ainsi que sur ses seins alors qu'elle n'avait que 18 ans au moment des faits. Gégé qui affirme que ces accusations sont totalement "fantaisistes" se confie aujourd'hui à nos confrères du site Internet  "Public.fr" et contre-attaque.

 

 

 

Public : On vous dit ruiné, vous seriez mis en examen pour atteintes sexuelles . Que se passe-t-il ?

Gégé : Cette histoire d’atteintes sexuelles est une affaire montée de toutes pièces pour me détruire. Et ça je ne peux pas l’accepter. Je suis très en colère. Je vais déposer une plainte dès la semaine prochaine pour diffamation, déclarations mensongères et je vais demander de lourds dommages et intérêts.


 


Public : Mais pourquoi une personne s’amuserait à vous attaquer à tort ?

Gégé : Je pense que c’est une fille qui a fait ça pour se faire de la pub et un peu d’argent en même temps. Elle a dû se dire: il doit être riche, je vais en profiter. Et en même temps, il doit y avoir un peu de jalousie de sa part.


 


Public : La connaissez-vous ?

Gégé : Oui je la connais bien. Je ne vous dirai pas son nom. Je peux vous assurer que c’est quelqu’un qui est complètement dérangée. Elle a besoin de se faire soigner. Sous prétexte qu’elle est la fille de quelqu’un de haut placé, elle se croit tout permis. Mais elle va s’en mordre les doigts. Elle va prendre cher. On ne va pas la rater ! Les dommages et intérêts vont être colossaux. 


 


Public : Vous aviez une super côte de popularité notamment dans Splash. N’avez-vous pas peur qu’elle retombe après cette histoire ?

Gégé : Justement, j’ai mon image de marque à défendre et j’ai mon parc qui est en jeu. Cette histoire peu aussi porter atteinte à mon couple. Je suis marié depuis 22 ans. Heureusement ma femme me soutient. En 22 ans, je ne l’ai jamais trompée, je suis stricte là-dessus, j’ai une éducation que mon père m’a donnée : quand on a une femme, on n’en cherche pas une autre. Je n’ai jamais eu de geste déplacé envers qui que ce soit. Je suis prêt à le jurer sur qui vous voudrez. 


 


Public : Vous seriez aussi ruiné. Qu’en est-il exactement ?

Gégé : Là aussi c’est du grand n’importe quoi. Contrairement à ce que certains ont raconté, je n’ai jamais été ruiné. Et je ne suis pas non plus en surendettement. J’ai de l’argent pour payer mes échéances. C’est encore un coup monté. Personne ne connaît mes comptes bancaires. J’ai attaqué le Crédit du Nord car c’est de cette banque dont il s’agit. J’ai une autre banque qui m’est tombée dessus en me disant : « C’est quoi cette histoire ? ». Donc je ne veux pas qu’on mélange tout le monde dans le même panier. 




Public : Mais on vous doit bien 55.000 € ?

Gégé : Oui ! J’ai un préjudice de 55.000 € et je compte bien les récupérer. Je les ai assignés pour défauts de conseil et arnaque. C’est un placement en assurance-vie qui n’a pas rapporté ce qui était escompté. Je ne sais pas ce qu’ils ont fabriqué avec mon argent. En tous les cas, ils vont me le rendre. Il y a en plus les frais d’avocat, la perte de temps. Tout ceci va avoir un coût. De toutes façon, ils ont perdu d’avance, mais ils essayent de traîner en longueur.


 


Public : Vous semblez bien sûr de vous…

Gégé : Ils vont perdre puisqu’il y a un mois une autre victime a gagné dans les mêmes conditions.

 

 

 

Public : On a aussi dit que vous aviez fait Splash pour vous renflouer. Encore un mensonge ?

Gégé : Mais oui ! Je n’ai jamais fait Splash pour gagner de l’argent. Car comme vous avez pu le constater, le vainqueur est reparti juste avec un trophée. Il n’y avait aucun chèque à la clé. Je ne sais pas pourquoi on est allé inventer que je faisais Splash pour me renflouer. C’est ridicule ! Je compte sur vous pour faire une bonne mise au point.

 

 


Public : Comment ça se passe avec votre parc animalier ?

Gégé : Il n’a jamais été en danger et il n’est pas en vente. On a de l’argent placé ailleurs. Donc on a de quoi le financer. Grâce à Koh-Lanta, on avait gagné en notoriété. On a progressé. Le fait d’avoir fait Splash, ça m’a aussi remis dans la lumière et fait revenir plus de clients. Mais la deuxième actualité judiciaire, c’est autre chose : ça ne va pas nous faire du bien.


 

 

Public : Comment voyez-vous l’avenir ?

Gégé : Je n’en sais rien. On va voir avec mon avocat pour porter plainte la semaine prochaine. On verra comment la situation évoluera. Mais je ne vais certainement pas en rester là !



Propos recueillis par Nicolas Nissim