Scandale, la chaîne Al Jazeera pourrait diffuser les tueries de Mohamed Merah !

Publié le 27 Mars 2012

http://media.melty.fr/media_aggregate-808046-ajust_614/fusillade-toulouse-mohamed-merah-suicide.jpg

 

Le Parisien révélait hier soir qu'une copie des vidéos tournées par Mohamed Merah au cours de ses tueries à Toulouse et Montauban a été envoyée au siège français de la chaîne qatari Al-Jazeera.

 

 

 Le courrier réceptionné dans les locaux de la télévision à la tour Montparnasse, qui contenait une carte mémoire et une lettre, a été remis hier à la police judiciaire qui a authentifié la vidéo. Le colis qui portait un caché postal daté de mercredi dernier, au moment où le RAID a débuté une action pour tenter d'interpeller le "tueur au scooter", pourrait avoir été postée mardi soir par l'assassin lui-même ou par un complice mercredi matin.

 

 

Ce matin le chef du bureau de Paris de la chaîne "Zied Tarrouche" était en direct sur "Europe 1" et a affirmé que pour le moment la chaîne réfléchissait à une éventuelle diffusion des vidéos des tueries de Mohamed Merah. Leur décision sera connu dans la journée, selon lui.

 

 

"A l'heure actuelle, nous ne savons pas si nous allons diffuser cette vidéo. C'est une décision difficile à prendre. La diffusion de la vidéo peut choquer certaines personnes. C'est une question de déontologie. Ce n'est pas une chose que l'on prend à la légère. On mesure bien les conséquences. c'est la direction de la chaîne au Quatar qui doit prendre cette décision. C'est une preuve très intéressante et importante pour l'enquête. C'est dans l'intérêt de tout de monde". Avant d'ajouter qu'"Al-Jazeera n'est pas une chaîne qui cherche à faire du bruit. Je suis sur que la majorité des journalistes français souhaitent voir ces images", a t-il affirmé.

 

 

Le chef de la chaîne a confié avoir visionné les vidéos où on y voit les tueries dans l'ordre chronologique : "On voit toutes les attaques perpétrées à Toulouse et à Montauban dans l'ordre chronologique, c'est-à-dire l'assassinat du premier soldat, après, les trois soldats et enfin l'attaque de l'école. Les vidéos ont été remontées, il y a eu un mixage de musiques et de chants religieux, des lectures, des récitals de versets coraniques, on entend les voix de cette personne qui a commis les assassinats et les cris des victimes".

 

 

Le CSA a déjà demandé aux chaînes de télévision de ne pas diffuser les vidéos.

 

 

 

        suivez-nous.png logo-facebook-page.png logo-twitter-page.png