Retour sur le match France - Bielorussie

Publié le 12 Septembre 2012

http://s0.wat.fr/image/france-bielorussie-interviews_5933b_2a21ur.jpg

 

Après un match en demi-teinte, l’Equipe de France a su trouver les failles de leurs adversaires après 90 minutes de jeu grâce à E. Capoue (50è), Jallet (68è) et Ribéry (80è) où la France a su prendre les 3 points contre une Biélorussie défensive. Alors que Laurent Blanc avait butté contre la Biélorussie en perdant au Stade de France 1-0 en septembre 2010, Didier Deschamps a quant à lui réussi à percer cette défense venue l’Est, mais sur la première mi-temps rien n’avait été joué. Après le forfait de Diaby pour cause de blessure c’est le toulousains Etienne Capoue que Deschamps à placer en milieu droit, Jallet en remplacement de Réveillère en défenseur gauche et Giroud ont aussi fait de la partie. Le jeune londonien en pointe et un madrilène relégué en attaquant droit pour défier une Biélorussie elle aussi en 4-4-2.

 

 

Malheureusement, la première mi-temps a semblé très ennuyeuse, malgré que la France ai été très offensive dans les premières minutes où les tous les joueurs étaient très haut et la Biélorussie qui évoluait en un 0-0-10, seulement 5 tirs ont été tentés et pour un résultat de 2 tirs cadrés. Cependant, en comparaison du match contre la Finlande, les français ont su mieux placer leur centre, mais encore certain ballon ne trouvait toujours pas preneur. C’est donc après 45 minutes que les Bleus sortent sous les sifflets des 50.000 supporters français ennuyés.

 

 

 

La deuxième mi-temps a été un deuxième match, les deux remplacements de Deschamps, Capoue et Jallet ont tous deux marqués à la 50è et 68è minute sur des actions plus collective et en jouant la contre-attaque. Malgré l’avance qu’avait obtenu les Bleus, ils se sont laissés dominer, mais la charnière défensive, très solide et présente encore une fois jusqu’à cette faute dans la surface sur Putilo de Yanga-Mbiwa à la 72è minute qui provoqua un penalty qu’Hugo Lloris su arrêter, cependant, Putilo avait bien suivit et, plus rapide que la défense, qui elle resta sur l’arrêt du portier français, planta le ballon sous Lloris qui ne peut rien faire. Le match était relancé, mais Ribéry à la 80è minute vient mettre un ballon piqué au-dessus de Veremko qui ne peut rien faire et le joueur du Bayern prouva sa très grande forme dans ce match après avoir été impliqué dans les 2 premiers buts français.

 


Par Antoine Blanchet - Twitter : @MrNuage 


Suivez Exclusifpeople.com sur les réseaux sociaux :  logo-facebook-page.png logo-twitter-page.png