Nikola Karabatic confie sa peine et sa douleur sur sa page Facebook

Publié le 3 Octobre 2012

photos excuses

 

C'est sur sa page Facebook, que Nikola Karabatic, accusé d'avoir triché pendant un match de Handball en mai dernier, a adressé hier soir sa première déclaration publique.

 

 

"J'ai gardé le silence jusqu'à présent. Je vous dois ces quelques mots. Est-ce que j'ai parié ? NON je n'ai pas parié.
Est-ce que ma copine a parié? Oui M'a t'elle mis au courant ? Oui. Pourquoi a-t-elle parié ? Cela fait 2 ans qu'elle suit l'équipe de Montpellier elle connaissait notre situation: nous étions déjà champion, 5 joueurs majeurs blessés et nous avions perdu à Nimes, Cesson jouait son
maintien dans une salle bouillante. Dans ces conditions notre équipe était fragilisée. Pour ce qui est des accusations très graves de tricherie elles me font très mal. M'accuser de tricherie et de truquer le match, de nous livrer en pâture à la presse est intolérable ! Nous accuser moi et mon petit frère d'avoir triché alors que nous n'avons même pas joué et nous arrêter comme des voyous... Je n'ai pas de mots... J'ai dédié ma vie au handball depuis que je suis né. Je me bats pour mon sport et me retrouver dans cette situation est un cauchemar... Merci à vous tous pour votre soutien qui me réconforte dans ces moments pénibles. NIKO"

 

 

Au total, treize personnes ont été mises en examen hier pour "escroquerie par manœuvre frauduleuse" aux dépens de la Française des Jeux, "en l'espèce en étant en possession d'information selon laquelle des joueurs de l'équipe de handball de Montpellier s'étaient entendus préalablement pour modifier ou altérer le déroulement normal de la rencontre entre Cesson et Montpellier" du 12 mai dernier.