Michel Polnareff : Son ex-compagne contre-attaque !

Publié le 3 Mars 2011

REVELATION

http://photo.parismatch.com/media/photos2/2.-photos-people/musique/danyellah-polnareff/2748133-1-fre-FR/Danyellah-Polnareff-Danyellah-Polnareff_supercover.jpg

Crédit Photo : Sébastien Micke 

 


Il y a quelques jours, on apprenait la fausse paternité du chanteur Michel Polnareff...

 

Aujourd'hui c'est au tour de Danyellah, son ex-compagne, de raconter sa version via une interview dans laquelle elle démonte l'image du mythique chanteur.

 

Dans cette longue interview, parue ce jeudi dans ParisMatch, Danyellah explique que, selon elle, Michel Polnareff ne pouvait ignorer qu'il était le père de cet enfant, né le 28 décembre dernier. Elle explique que leur vie intime était en berne : "Nous n’avions plus de relations sexuelles depuis longtemps. Nous sommes allés tous les deux dans une clinique spécialisée, à Los Angeles, où il a fait un don de sperme – cela l’a beaucoup perturbé. Puis il m’a laissé seule effectuer la suite des démarches pour avoir un enfant in vitro. Il a tout payé, mais cela n’a pas marché."

 

Cette fécondation in vitro a donc échoué, et pourtant, la jeune femme est tombée enceinte. Elle explique qu'elle a donc arrêté le traitement hormonal qu'elle suivait depuis trois ans et a fait appel à un donneur de sperme anonyme : "Michel était bien placé pour savoir que nous n’avions plus de relations sexuelles! Il ne m’a rien demandé, je ne lui ai rien dit. J’ai cru à un accord implicite entre nous" confie Danyellah.

 

Toujours selon elle, le chanteur lui aurait en effet déclaré: "Je suis contre l’adoption mais, si j’ai un problème, je ne serai pas contre le fait que ma femme aille voir ailleurs". Un mois après la naissance, la jeune femme lui avoue tout et Michel Polnareff réclame donc un test de paternité qui révèle qu'il n'est pas le père de l'enfant. Le chanteur quitte alors le domicile pour vivre à l'hôtel et "met une croix sur Danyellah et le nourrisson".

 

Pour finir, il n'y a jamais eu de Volodia puisque le nourrisson s'appelle officiellement Louka. Elle se défend : "Je ne lui ai pas tendu un piège. Je voulais qu’il connaisse les joies de la paternité. Il n’y a jamais eu Volodia, j’étais contre ce prénom" C’est un fan qui aurait proposé Volodia, et Michel aurait trouvé ça original et musical, puis lui aurait imposé. " souligne Danyellah qui est la seule à reconnaître l’enfant, à son nom.