Malika Ménard se confie et livre tous ses petits secrets inavouables

Publié le 30 Décembre 2009

Miss France Beauty pageant 2010 - Nice
Interviewé pour le magazine Télé7Jours , Miss France 2010 nous délivre ses 31 petits secrets inavouables. Extraits :

Un cadeau : "Ma mère m'a offert un iPod il y a deux ans. Je peux écouter toute la musique que j'aime, des Beatles à Lenny Kravitz, en passant par Serge Gainsbourg."

Un doudou : "C'était un drap que j'entourais autour de mon pouce et que je mettais à la bouche. Un long drap pas très propre que ma mère m'a demandé de jeter. Sucer mon pouce n'était pas la meilleure des choses pour mes dents, elles sont toutes en avant."

Le divorce : "Quand j'avais cinq ans, mes parents ont divorcé. Avec mon frère, Raphaël, nous fêtions Noël avec ma mère et le jour de l'an avec mon père. Ce ne sont pas des souvenirs heureux. Les fêtes pour les anniversaires étaient toujours plus réussies."

Un accident : "A l'âge de 10 ans, en colonie de vacances, j'ai frappé à une vitre pour appeler un copain. Elle a volé en éclats. J'ai été blessée à la main droite. J'ai perdu une partie de ma sensibilité. c'est assez handicapant mais, avec le temps, je m'y suis habitué."

L'amour : "Mon premier amoureux, ce devait être en 5e. Je n'en garde pas un souvenir impérissable."

Les études : "J'ai commencé une licence de droit. J'étais plutôt bonne élève et l'on m'a orientée vers une hypokhâgne, classe préparatoire en lettres. Mais j'ai décidé d'arrêter. C'est mon grand regret. L'an prochain, il faudra que je valide ma licence."

Un petit boulot : "Pour me faire de l'argent de poche, j'étais hôtesse dans des salons, des stades ou au Zénith... Contrairement à d'autres filles, on ne m'a jamais demandé mon numéro de téléphone. Ce job m'a permis de voir le spectacle de Gad Elmaleh et le concert de Superbus. C'était plutôt sympa."

La Dame au chapeau : "Cet été, j'ai été hôtesse pour des courses à l'hippodrome de Deauville. J'y ai croisé Arielle Dombasle, Jean-Luc Reichmann et... Geneviève de Fontenay."

Miss France : "Je regardais souvent la soirée des Miss France avec mon père et ma grand-mère. Je n'ai jamais imaginé pouvoir gagner."

Un défaut : "Je n'aime pas mon nez. Mais je n'aurai pas recours à la chirurgie esthétique. Mon opération de la main a été assez traumatisante comme ça. En revanche, j'aime beaucoup mes yeux."

La télé : "Je redoutais de participer à l'émission On n'est pas couché. Finalement, ça s'est très bien passé. Eric Naulleau et Eric Zemmour ont été adorables et ne m'ont pas demandé mon numéro de téléphone. J'ai aussi adoré aller au Grand Journal. C'est étonnant de découvrir l'envers du décor et de voir Michel Denisot en chair et en os."

 

Le reste de cette longue interview de Malika Ménard est disponible dans Télé7Jours, en kiosques.