Lilian Thuram: "Par leur geste, les Bleus ont réveillé le racisme"

Publié le 18 Juillet 2010

Apr 29, 2009 - Paris, France - LILIAN THURAM Photo via Newscom

 

Dans une interview accordée à l'Equipe, Lilian Thuram ne décolère pas à propos de l'Equipe de France de Football et fait le savoir une fois de plus. Il explique que les Bleus ont bafoué les "valeurs morales très importantes" à Knysna.


Il affirme savoir ce qui s'est vraiment passé dans le bus lors de la grève des joueurs : "C'est trop facile de dire après coup que tous les joueurs étaient solidaires. C'est faux. Certains se taisent et subissent la situation. Dire que tout le monde était d'accord, c'est évidemment une stratégie des leaders."


Lors du conseil fédéral du 2 juillet, Lilian Thuram avait demandé que le capitaine, Patrice Evra, ne défend plus jamais le maillot de l'équipe de France. Il explique : "Evra sait que le joueur refuse, et, il cautionne pourtant cette grève [...] Pour moi, c'est très grave. Par leur geste, les joueurs ont été capables de réveiller le racisme latent dans la société. Les problèmes viennent du fait qu'il y a trop de Noirs en équipe de France. Quand vous arrivez à ce point à réveiller les mauvais côtés de la société, c'est que vous avez une responsabilité."


Selon lui, les seuls meneurs de cette "grève" doivent prendre leur responsabilité, et non le groupe entier. Il envisage aussi de quitter la Fédération si aucune "sanction forte" n'est prise : "Certains ont laissé faire, certes, mais ce sont ceux qui ont initié cet acte qu'il faut sanctionner. Je semble peut-être trop rigide pour certains, mais je persiste : ce qui s'est passé est, pour moi, impardonnable. J'ai besoin de retrouver mes valeurs dans ce que je fais. Je souhaitais qu'on donne une autre image du football. Ca m'énerve qu'on parle toujours des joueurs comme s'ils étaient irresponsables. S'il n'y a pas de sanctions, je partirai.".