Le réalisateur Karim Dridi attaque Marion Cotillard : "Qu'elle rende le chèque d'un million de dollars !"

Publié le 5 Février 2013

photos excuses

 

 

En nombre dernier dans les colonnes du américain "Hollywood Reporter", Marion Cotillard attaquait violemment le réalisateur Karim Dridi qui l'a dirigée pour le film "Le Dernier vol" en 2009 lorsque la célèbre actrice française n'avait pas hésité a dénoncer son incompétence : "Je me suis battue pour un projet et je me suis battue pour le réalisateur et ensuite, j'ai passé deux moins en plein milieu du désert à vouloir le tuer et à m'en vouloir pour avoir accepté de le défendre alors qu'il était très mauvais. Il n'avait aucune idée de ce qu'on était en train de faire ni de la direction dans laquelle il voulait aller. J'avais envie d'étrangler tout le monde dans le désert. Je me suis rendue compte que si je ne faisais pas confiance au réalisateur, si je ne l'aimais pas, ma prestation n'était pas bonne", avait-elle déclaré.

 

 

 

 

Fâché avec Marion Cotillard depuis ces déclarations, Karim Dridi vient de lui répondre dans le quotidien "Sud Ouest" à l'occasion du Festival International de programmes audiovisuels : "Pourquoi Marion Cotillard n'a-t-elle pas dit ce qu'elle avait sur le cœur à la sortie du film en 2009 ? Quand je l'entends aujourd'hui dire qu'elle ne peut pas être bonne quand elle n'aime pas le réalisateur, je suis sidéré. Si elle n'est pas pro, alors qu'elle rende le chèque d'un million de dollars pour les huit semaines de tournage qu'on lui a donné !" Avant de conclure, le réalisateur s'est moquée de sa prestation dans le dernier "Batman" : "Il faudra aussi qu'elle apprenne à mourir !"

 

 

 

 

La guerre est belle et bien déclarée !