Le patron de TF1 dément vouloir virer Laurence Ferrari du journal de 20h

Publié le 9 Mai 2012

photos excuses

 

Depuis maintenant quelques semaines les rumeurs de départ de Laurence Ferrari et de Catherine Nayl, la directrice de l'information de TF1, n'en fissent plus. Et les résultats d'audiences des soirées électorales du 22 avril et le 6 mai dernier n'ont pas arrangé pas les choses, les médias annoncent et confirment le départ des deux femmes de TF1. Le patron de TF1 vient aujourd'hui de sortir de son silence en tapant du poing sur la table pour démentir les rumeurs.

 

 

 

Interrogé par nos confrères "Lepoint.fr" il a affirmé que "Catherine Nayl est là et elle restera". Il a également démenti l'éviction de Laurence Ferrari du 20h de TF1 en dénonçant l'acharnement qui s'abat de la part d'une presse de caniveau qui vit sur le thème du TF1 bashing depuis 2008 : "Pourquoi tant de haine ? Qu'est-ce que Laurence Ferrari a fait pour mériter autant d'attaques basses, dont les rumeurs infondées sur sa vie privée ? Je reconnais que le contexte des audiences ne nous est pas favorable, mais nous sommes en train d'y travailler", a-t-il déclaré.

 

 

 

Le patron de TF1 a reconnu que la soirée électorale du premier tour était complètement ratée : "Notre première soirée électorale était ratée sur le fond. La deuxième était réussie. Notamment avec un scoop, l'interview exclusive de François Hollande dans son bureau du conseil général de Corrèze enregistrée la veille par François Bachy.", a t-il avoué.

 

 

suivez-nous.png logo-facebook-page.png logo-twitter-page.png