Le cinéaste Claude Chabrol nous a quittés

Publié le 12 Septembre 2010

BERLIN - FEBRUARY 08: Director Claude Chabrol poses with his lifetime achievement Berlinale Kamera Award at the 59th Berlinale International Film Festival on February 8, 2009 in Berlin, Germany. (Photo by Sean Gallup/Getty Images)

Source : actustar.com

 

C'est d'abord l'adjoint au Maire de Paris, Christophe Girard, qui a annoncé la nouvelle sur son blog – une bien triste nouvelle confirmée un peu plus tard par une dépêche de l'AFP. Né le 24 juin 1930 à Paris, c'est à l'âge de 80 ans que Claude Chabrol nous a donc quittés ce matin, laissant derrière lui une filmographie pléthorique et quelques chefs d'œuvre.

 

Cet “immense cinéaste", pour reprendre les mots de Christophe Girard, est aux côtés de François Truffaut et Jean-Luc Godard l'une des figures de la nouvelle vague à la charnière des années 50 et 60. Cinéphile doté d'un humour noir à couper au couteau, féru de romans de la même couleur, il est de l'aventure des Cahiers du Cinéma. Après avoir produit son ami Jacques Rivette, il réalise son premier film, Le Beau Serge, en 1957.

 

Dès lors, il filme avec un œil implacable faits divers réels (Landru), et fictifs (Le Boucher), dérives sociétales (L'Ivresse Du Pouvoir), œuvres littéraires (Madame Bovary) ou polars décapants et déglingués (L'Inspecteur Lavardin). Metteur en scène à l'impertinence inépuisable, il a tourné avec les plus grands (de Brialy à Depardieu, en passant par Belmondo ou Poiret)  et aussi (surtout) sublimé les femmes, comme sa seconde compagne Stéphane Audran (avec qui il a tourné vingt-trois fois) ou Isabelle Huppert, révélée en 1978 dans son Violette Nozière.

 

À l'heure qu'il est, toutes nos pensées se dirigent vers les proches et la famille de Claude Chabrol.