L'ex-chef du gouvernement libyen confirme que Kadhafi a financé la campagne de Sarkozy en 2007

Publié le 3 Mai 2012

photos excuses

Baghdadi Ali Al-Mahoudi, l'ex chef du gouvernement lybien actuellement détenu en Tunisie, "confirme qu'il existe bien un document signé par Moussa Koussa et qu'un financement a bien été reçu par M. Sarkozy", rapporte Mediapart !

 

 

Ses avocats ont en effet confirmé l'existence de la note dévoilée par Mediapart le 28 avril et signée par l'ancien chef des services secrets libyens. Me Bechir Essir a déclaré à la presse : "Mouammar Kasdhafi, son régime et les responsables qui travaillaient avec lui ont finacé la campagne électorale de Sarkozy", précisant que le montant débloqué était de 50 millions d'euros. En 2006, M. Al-Mahmoudi aurait validé le principe d'un financement de la campagne de Nicolas Sarkozy par la Libye. 

 

 

Cependant, hier, le chef Conseil National de Transition (CNT), au pouvoir en Lybie depuis la chute du défunt dictateur lybien, a estimé que la lettre promettant un financement lybien au candidat de l'UMP lors de la présidentielle de 2007 semblait "fausse et fabriquée", a affirmé Mustapha Abdeljalil, en référence à une note publiée par le site d'information Mediapart. Le chef du CNT a ensuite ajouté : "Nous avons vu la lettre et nous n'avons retrouvé aucune référence à cette lettre dans les archives libyennes".

 

 

Bien évidement, la publication de cette note a déclenché une tempête politique en France à trois jours du second tour de l'élection présidentielle. Le président sortant a dénoncé une "infamie" et a porté plainte contre le site Mediapart pour "faux et usage de faux", conduisant le parquet de Paris à ouvrir une enquête.

 

 

 

suivez-nous.png logo-facebook-page.png logo-twitter-page.png