L'audience de DSK en Direct

Publié le 1 Juillet 2011

DSK-QUITTE.jpg

live

 

Suivez sur Exclusifpeople.com l'audience de Dominique Strauss Kahn depuis le tribunal de New-York.

 

16h50 et sa femme Anne Sinclair viennent d'arriver au tribunal de New York

 

17h15 : L'équipe du procureur s'installe dans la salle d'audience où sont arrivés les policiers et la greffière

 

17h28 : Le juge devrait lever l'assignation a residence de DSK et lui rembourser $1M de caution et $5M de dépôt de garantie versés.

 

17h30 : Les avocats de DSK, Brafman et Taylor, entrent dans la salle.

 

17h32 : Début de l'audience

 

17h36 : Une des enquêtrices au dossier présente le travail effectué depuis les derniers jours

 

17h38 : Les avocats demandent la levée des conditions de liberté surveillée

            Le tribunal de NY accepte de lever la caution de 6 million de $ contre l'ex directeur du FMI.


17h39 :  Le procureur ne demande pas de classer l'affaire 

 

17h40 : L'audience prend fin sur une brève allocution du juge. La caution levée, les conditions seront allégées.


17h42 : DSK sort du tribunal. Il est libre. Cependant le juge ne lui remet pas encore son passeport. L'audience prévue initialement le 18 juillet aura quand même lieu.

 

17h47 :  "à la veille du Jour d'Indépendance, nous célébrons pour DSK une part de son indépendance personnelle" a dit l'avocat de DSK

 

17h53 : Avocat de la victime présumée : "la victime dès le premier jour a décrit un acte d'agression sexuelle" "il lui a saisi le vagin et les seins avec force!" "elle avait des bleus. Nous les avons pris en photos, le procureur les disposent" "quand DSK a jeté la victime à terre, il lui a déchiré un ligament dans l'épaule. DSK a déchiré ses collants, ils sont déchirés, l'adjoint au procureur le sait. Elle se débattait, elle était à genoux, elle s'est relevé, elle s'est dirigée vers la porte et a recraché le sperme!" "Les preuves médicales corroborent les preuves de la victimes. Un grand jury a déjà estimé que ces propos étaient crédibles. La victime a déjà été violée en Afrique par des soldats !

 

18h00 : L'avocat de Nafissatou accuse le procureur d'avoir "maltraité" sa cliente. "Nous pensons qu'il a trop peur de perdre ce procès."