Koh-Lanta : Éliminé, Thierry va revenir dans l'aventure : "Denis Brogniart est venu me chercher"

Publié le 12 Janvier 2013

Credit Photo : TF1

 


Éliminé hier soir de l'aventure "Koh-Lanta", Thierry n'est pas parvenu à déjouer l'alliance de Vanessa, Charles, Ugo, Brice et Philippe, qui ont souhaité son départ lors du conseil. Mais le magnétiseur de 44 ans compte bien prendre sa revanche comme il l'explique lors d'une interview accordée à "Télé-Loisirs". En effet, l'aventurier va faire son grand retour dans l'aventure vendredi prochain, sans doute suite à l'abandon d'un des candidats encore en lice pour la mythique épreuves des poteaux.

 

 

 

Télé-Loisirs.fr : Vous n'avez pas réussi à rallier Philippe à votre cause ni Vanessa...
Thierry : Je suis allé les voir pour connaître leur vote. J'ai discuté avec Vanessa, mais je n'ai peut-être pas fait tout ce qu'il fallait pour qu'elle rejoigne les ex Jaunes. Quant à Philippe, je n'arrive toujours pas à le cerner huit mois après.

 


Vous n'avez pas fait jouer vos talents de magnétiseur pour les convaincre ?
Non, il ne faut pas user de ces choses-là pour intervenir dans le jeu. Mais ce que j'ai fait tous les matins, en méditant face à la mer, m'a aidé à être bien dans ma tête et mon corps. J'étais au top.

 


Brice ne vous a pas rapporté votre courrier, alors que vous préfériez les lettres des proches à la nourriture. L'avez-vous mal vécu ?
Je pense qu'il l'a fait exprès. J'étais vraiment dégoûté. La nourriture n'a jamais été un problème pour moi. J'avais des réserves. Au début de l'aventure, quand je me vois courir sur la plage, on dirait un phoque ! J'ai pu tenir, contrairement à Charles ou Ugo qui étaient cadavériques. 

 


A ce stade du jeu, Brice est votre principal ennemi.
Oui, c'est l'homme à abattre. J'ai toujours voté contre lui. Il m'avait fait une déclaration d'amitié face caméras, avant de me planter un couteau dans le dos. Philippe, lui, ne fait pas exprès de manipuler les gens. C'est un Brice en moins stratégique.

 


Et Bernard, vous avez confiance en lui ?
Pas vraiment, je sens que c'est une girouette. Je me fie davantage à Myriam.

 


Qu'est-ce qui était le plus dur pour vous ? Le manque des proches ?
Non, partir un mois et demi ce n'est pas le bout du monde. J'ai beaucoup travaillé à l'étranger par le passé et je ne voyais ma famille qu'une ou deux fois par an. Mais pour les gens qui n'ont jamais été plus loin que le bout de leur rue et mettent les pieds sous la table tous les soirs, c'est plus difficile. On sait tous qu'on va manquer de nourriture, qu'il n'y a pas d'hygiène et personne ne nous a forcés à partir. Moi je suis prêt à repartir demain.

 


Justement, la bande-annonce de la semaine prochaine dévoile votre grand retour !
Denis Brogniart est venu me chercher dans la maison du jury final, sans m'expliquer pourquoi. J'ai cru à une plaisanterie. A mon retour, j'ai commencé à me visualiser sur les poteaux. Mais il faut d'abord réussir l'épreuve d'orientation. 
 

 

Quels sont vos atouts pour la suite ?
J'ai fait l'armée et il y avait des stages pour apprendre à s'orienter. J'ai foi en moi. Je suis un diesel : je mets du temps à démarrer mais après je tiens la route. 

 


Vous avez déjà réussi à sauver votre peau dans le jeu. Vous êtes indestructible ! 
Quand j'ai trouvé le collier d'immunité, c'était un des plus grands moments de ma vie ! Sans exagérer. Je le cherchais depuis trois jours et j'ai eu un flash : il était à l'endroit de la source d'eau. Quand je l'ai vu dans l'arbre, j'étais comme un gosse à Noël, d'autant que je savais que j'allais être éliminé ce soir-là. Koh-Lanta c'est de la persévérance et un peu de chance aussi.

 

 

 

 

suivez-nous  facebook-01-copie-1.png   twitter-01.png