Koh-Lanta 2012 / Catherine : "Je me voyais sur les poteaux, je m'en veux horriblement !"

Publié le 6 Janvier 2013

http://www.tv-realite.org/wp-content/uploads/catherine-koh-lanta-2012.jpg

 

 

Surprise dans le dernière épisode de "Koh-Lanta - Malaisie" diffusé vendredi 4 janvier sur TF1, Catherine a été éliminée de l'aventure et a entraîné dans sa chute la jeune Camille, son binôme durant l'épisode spécial duos. Pour nos confrères de "Télé-Loisirs", Catherine s'est confiée sur cette élimination surprise et est revenue sur son aventure qui a duré une trentaine de jours.

 

 

 

Télé-Loisirs.fr : A quel moment avez-vous senti que vous étiez en danger ?

Catherine : Au départ, on était ravies de ce binôme avec Camille. Mais un cameraman nous a posé des questions et on a fini par se sentir en danger. J'ai cherché le collier d'immunité, sans succès. On avait décidé, avant le conseil, de partager les votes entre le duo Myriam-Thierry et celui d'Ugo et Bernard. On aurait dû s'y tenir. Au dernier moment, on a concentré les votes sur Myriam. On avait envoyé Vanessa s'assurer que Thierry n'avait pas le collier. Il l'a convaincue que ce n'était pas le cas. ll a bien joué ! Je me voyais sur les poteaux avec Camille. On avait toutes les cartes en main. Je m'en veux horriblement...

 

 

 

Vous étiez très proches toutes les deux.

Oui, je considérais Camille comme ma fille. J'ai une fille de 16 ans, Virginie, qui est aussi grande et qui a la même chevelure ondulée. 

 

 

 

Quel bilan tirez-vous de cette expérience ?

J'ai vécu une super aventure. Je me suis éclatée, que ce soit le saut depuis l'hélico ou les jeux. Je voulais en baver, repousser mes limites et j'ai été servie. Cela m'a fait un choc de me voir à l'écran et d'entendre ma voix de crécelle. Je me trouve moche. Et déjà que je n'étais pas épaisse, j'ai perdu 8 kilos. 

 

 

 

Avez-vous souffert du manque d'hygiène ?

Non. Et j'ai la chance de ne pas avoir une pilosité importante. C'est moi qui retirais les poils aux filles avec la pince à échardes ! Le plus dur, c'était d'être loin de mon mari. Il y avait trop de monde lors de nos retrouvailles et moi je tombais de fatigue. Les premiers jours, j'étais à l'ouest. Mais je me suis vite remise. Sur l'île, j'avais trouvé mon rythme, je dormais bien. J'ai une grande capacité d'adaptation. C'est ma force.

 

 

 

Vous vous étiez entraînée avant de partir ?

Non, j'ai tout fait à l'arrache, même mon sac. J'ai emprunté le sac à dos pour l'école de mon fils et j'ai pris un short à fleurs que je portais lorsque j'avais 14 ans. Je ne calcule rien. Dans Koh-Lanta, je n'ai pas été stratège. Ceux qui nous pourrissaient la vie, comme Marie, ont été éliminés. Après son départ, l'ambiance était bonne. 

 

 

 

Vous êtes commerciale dans le "fer à béton". Quelles ont été les réactions autour de vous ?

Je suis retournée au travail deux jours après mon retour. Mon patron n'a appris ma participation à Koh-Lanta que lors de la diffusion du premier épisode. J'évolue dans un milieu très masculin et j'ai vu les clients s'ouvrir. Ils me posent des questions, me tutoient, me félicitent. Comme j'étais fan de Koh-Lanta, je comprends la curiosité des gens. Mais je préserve le suspense : on regarde l'émission avec mes enfants et ils ne savent rien à l'avance. Mon fils Jérémy, qui a 14 ans, m'en a voulu d'avoir voté contre Namadia, son héros dans le jeu. Il ne m'a plus parlé pendant quatre jours ! 

 

 

 

Qui voyez-vous remporter cette édition ?

Philippe car il en a la capacité physique et il le mérite. Il a toujours été loyal avec moi et il avait été mal accueilli par les Jaunes donc il a pris sa revanche. C'est de bonne guerre ! 

 


 

 

suivez-nous  facebook-01-copie-1.png   twitter-01.png