Alexandra Lamy tacle Depardieu : "Nous on reste et on paiera nos impôts en France!"

Publié le 7 Janvier 2013

photos-excuses-copie-1.jpg

 

 

Invitée hier soir, dimanche 6 janvier, sur le plateau du journal de "France 2" pour faire la promotion de "La Vénus au Phacochère", au Théâtre de l'Atelier à partir du 10 janvier, Alexandra Lamy s'est confiée sur les polémiques de ces derniers temps à propos des salaires exorbitants des acteurs : "Ça représente quelques acteurs. Et ces acteurs-là continuent de travailler après, montent des projets. Ce qu'on ne dit pas c'est que c'est difficile de monter un film. Ça représente quelques acteurs, vraiment très peu. Il y en a beaucoup et j'en fais partie d'ailleurs des 95% où parfois ce n'est pas toujours évident. Il y a des moments où on l'on peut avoir des grands trous dans nos carrières", a-t-elle déclaré.

 

 

 

 

La femme de Jean Dujardin n'a pas manqué de tacler les évidés fiscaux en confiant  : "C'est dur de faire des films. On a des périodes dans notre vie où l'on ne travaille pas pendant longtemps. Et ça personne n'en parle. Et si vous faites une liste de toutes ces stars que vous avez vues dans les années 80/90 et qui n'ont pas travaillé pendant des années… Heureusement qu'ils ont eu des salaires un peu plus forts pour pouvoir tenir. Il faut surtout qu'on continue à faire du cinéma en France. Et on paye nos impôts, on reste en France…"

 

 

 

 

La journaliste Marie Drucker s'est alors empressée de rebondir sur ce sujet qui fait scandale en France : "C'est une pique envers ceux qui ne restent pas. Vous regretterez que Gérard Depardieu ne reste pas en France ?", avant que la comédienne lui répond : "Peut-être… Je ne vais pas rentrer là-dedans mais en tout cas je dirais que nous on reste et on paiera nos impôts comme tout le monde. Et je suis loin de ces sommes-là, je vous le garantis". 

 

 


suivez-nous  facebook-01-copie-1.png   twitter-01.png