Affaire du Sofitel : DSK sort de son silence et crie au complot !

Publié le 28 Avril 2012

photos excuses


En pleine période électorale, Dominique Strauss-Kahn sort de son silence et s'est confié dans un interview au journal britannique "Le Guardian" dans laquelle il admet pour la première fois que l'affaire du Sofitel où il était accusé d'agression sexuelle envers Nafissatou Diallo est un coup orchestré par des personnes "liées à Nicolas Sarkozy" : "Peut-être ai-je été naïf sur le plan politique mais je n'ai tout simplement pas cru qu'ils iraient si loin (...), je ne pensais pas qu'ils pourraient trouver quelque chose capable de m'arrêter.", déclare t-il.


Le journal précise que DSK se réfère par ce "ils" à des "agents" du président de la Republique. L'ancien patron du FMI ne veut pas trop croire que l'affaire Sofitel était un coup monté mais seulement que les suites de l'affaire ont été "orchestrées par des personnes ayant un agenda politique".

 

Enfin, dans cette longue interview, Dominique Strauss-Kahn affirme qu'avant que l'affaire n'éclate il comptait faire son annonce officielle pour se présenter à l'élection présidentielle le 15 juin 2011 : "Je n'avais aucun doute sur le fait que j'aurais été le candidat du Parti socialiste", déclare-t-il.

 

Pensez-vous aussi qu'il y a eu complot de l'UMP ?


    suivez-nous.png logo-facebook-page.png logo-twitter-page.png