Elisa Tovati en plein cauchemar, la SNCF veut faire interdire son nouvel album

Publié le 5 Avril 2014

"Cabine 23", album d'Elisa Tovati

"Cabine 23", album d'Elisa Tovati

En pleine promotion de son nouvel album "Cabine 23", disponible dans les bacs depuis le 24 février, Elisa Tovati vit un véritable cauchemar. En effet, elle vient de recevoir une mise en demeure de la SNCF qui lui ordonne de retirer son album de la vente dans les sept jours. Selon la compagnie ferroviaire, la chanteuse exploite sans aucun droit "l'image et l'univers de l'Orient Express" dans son nouvel album. Mais ne c'est pas tout, la jeune femme est également accusée de nuire à "l'image d'élégance, de luxe et de prestige" de l'Orient Express.

 

Lors d'un entretien avec le journal "Le Parisien", Elisa Tovati a assuré que le SNCF était parfaitement au courant et avait donné son accord. Elle explique avoir rencontré les responsables de la compagnie : "Ils étaient ravis, nous ont ouvert les portes du train pour faire des photos qu'ils ont valisées. Je leur ai envoyé le disque le 12 septembre et n'ai eu aucune nouvelle"

 

Problème, ni Elisa Tovati ni sa maison de disques n'ont signé de contrat écrit avec la SNCF, les discussions se sont déroulées à l'oral ou par mail. En pleine polémique, le service de communication de la compagnie ferroviaire a réagi en indiquant qu'il fallait maintenant "que tout le monde puisse trouver un terrain d'entente".

 

 "Effondrée", cette dernière affirme : "Je ne dors plus, ne mange plus. C'est une trahison de la SNCF."