Manuel Valls et François Hollande partent en guerre contre Dieudonné

Publié le 30 Décembre 2013

Capture d'écran France 2

Capture d'écran France 2

Dans un communiqué publié vendredi 27 décembre, le ministère de l'Intérieur, Manuel Valls, expliquait qu'il étudiait les moyens lui permettant d'interdire les spectacles de Dieudonné, suite à ses multiples dérapages racistes et antisémites. 

Le ministre de l’Intérieur condamne avec fermeté les propos racistes et antisémites de Dieudonné M’BALA M’BALA qui, après avoir visé le journaliste Frédéric HAZIZA, s’en prend désormais à Patrick COHEN, journaliste à France Inter. De déclaration en déclaration, comme l’ont démontré plusieurs émissions télévisées, il s’attaque de façon évidente et insupportable à la mémoire des victimes de la Shoah.


Malgré une condamnation pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination raciale, Dieudonné M’BALA M’BALA ne semble plus s’embarrasser de la moindre limite.

Dans ces conditions, le ministre de l’Intérieur a décidé d’étudier de manière approfondie toutes les voies juridiques permettant d’interdire des réunions publiques qui n’appartiennent plus à la dimension créative mais contribuent, à chaque nouvelle représentation, à accroître les risques de troubles à l’ordre public.

Communiqué de presse du ministre de l’Intérieur du vendredi 7 décembre 2013

Le premier ministre a le total soutien du président de la République, François Hollande : 

Il faut approuver et soutenir le gouvernement et le ministre de l'intérieur par rapport à des propos ou à des actes dont le caractère antisémite ne peut pas être nié.

François Hollande

Des personnalités politiques de l'opposition soutiennent également la décision du premier ministre, comme Jean-François Copé, président de l'UMP, qui s'exprime sur Twitter :